Celui qui avait tout gâché

Je n’arrive plus à vous lire, je n’arrive pas à écrire.

Depuis mercredi je voudrais sourire, rire, y croire, partager ce bonheur, être enthousiaste et j’aurais surtout tellement voulu voir ces émotions dans les yeux de mon amoureux.

Je crois que j’avais besoin de lui pour y croire, espérer, concrétiser ce début de vie qui est en moi. Et lui, comme moi, n’en parlait pas, ne réalisait pas.

Et puis vendredi soir j’ai pris une claque.

Pour faire court nous étions à notre annuelle soirée de fin d’année avec tous nos collègues de boulot, et mon amoureux a bu, beaucoup beaucoup trop bu (parce qu’il se trouve que nous travaillons dans la même clinique, pas dans le même service).

Il a flirté avec cette infirmière qui ferait tout ce qui est en son pouvoir pour nous séparer, et puis, au retour, quand je lui ai reproché il est devenu un autre.

Un homme qui m’a fait peur, m’a insulté et tenu si fort que j’en ai eu mal.

Traumatisée, j’en ai pleuré pendant deux jours.

Et puis lundi j’ai appris la cerise sur le gâteau. Dans son ébriété incontrôlable il s’est permis d’embrasser une collègue, sans le faire exprès biensûr, à ladite soirée.

Je sais que ce n’est pas lui, je peux comprendre qu’il a besoin de relâcher cette pression que nous subissons depuis 2 ans et demi mais je ne peux pas lui pardonner d’avoir gâcher ce qui devait être les plus beaux jours du début de notre rêve.

Je me sens coupable d’écrire ce post, parce que je l’aime et que c’est juste un énorme dérapage, parce qu’il a vraiment tout fait pour s’excuser.

Mais j’ai l’impression de ne plus mériter ce qui nous arrive, de voler ce bonheur à un autre couple qui n’aurait pas dérapé..

J’ai peur pour ce bout de vie qui commence, chaque instant, je m’en veux d’avoir été malade, de mal dormir, de mal manger, de ne pas faire tout ce qu’il faut pour que tout se passe bien.

Et je me sens coupable de vous écrire ces sentiments, vous toutes et tous qui attendez toujours votre tour, je ne me sens pas digne de ce bonheur.

Je suis désolée pour ces sentiments en vrac, je suis perdue, j’ai besoin de recul, de me retrouver, de le retrouver. Pardon si je ne suis plus là, près de vous, mais je pense aussi fort à vous toutes et tous, et je croise toujours pour que tous les voeux soient exaucés.

PS: Aujourd’hui je suis exactement au premier jour de ma 4ème semaine de grossesse, lundi, à DPO 19, la dernière prise de sang de contrôle indiquait 3868 UI, je crois que tout est bon…

Publicités

20 réflexions au sujet de « Celui qui avait tout gâché »

  1. Oh babunda…. Que te dire?… Déjà, de ne pas culpabiliser de ce bonheur qui grandit en toi!
    Ensuite d’essayer d’en parler avec l’amoureux, ne pas garder de colère/rage/ressentiment en toi… Que pour toi!
    C’est vrai que cette période est très difficile à vivre, mais il n’a pas le droit de te faire du mal, au sens propre comme au figuré!
    J’espère qu’il sera compréhensif, aimant et heureux de ce joli taux que vous attendiez tant…
    Donne nous des nouvelles surtout!

    J'aime

  2. Je suis toute chose en te lisant… Tu n’as pas à t’excuser ce que tu vis est une énorme claque! Même si c’est un dérapage, même si tu es enceinte… Je trouve ça sain et très courageux que tu viennes nous raconter tout ca. Tu mérites ton bonheur, tu ne mérites pas tout ce chagrin en revanche. Mais surtout, surtout ne culpabilise pas de nous raconter tout ca… Ca n’est pas parce que tu es enceinte que tu es obligée de n’exprimer que des émotions positives!
    J’espère de tout coeur que vous allez réussir à vous relever de cette situation, que tu vas réussir à pardonner (que ca soit à lui, a toi ou a la vie tout court…) et surtout que bientôt c’est le bonheur et juste le bonheur qui comblera vos vies. En attendant, ne garde pas tout ça pour toi… On est la ❤️

    J'aime

  3. Oui surtout ne culpabilise pas, c’est serait plutôt à lui de culpabiliser pour son comportement pourri. J’espère que ce n’était qu’un « dérapage ponctuel » ce qui peut se pardonner même si ça peut prendre un peu de temps. C’est vraiment bête de faire l’idiot comme ça, la situation ne s’y prête pas (enceinte ou pas d’ailleurs ! Nanméo !). A bientôt !! Bisous

    J'aime

  4. On attendait toutes un post de toi, mais certainement pas celui là. C’est sans doute le plus mauvais moment pour que ce genre de chose arrive, et se superpose à l’angoisse et au stress de ton début de grossesse. C’est injuste pour toi, c’est dommage pour lui, c’est dur pour votre couple et votre projet. Mais par contre, c’est juste normal que tu ais envie d’en parler! Tu es émotionnellement dans un moment très fort, plein de bonheur et de doute et je ne sais pas comment tu peux faire pour gérer cela en plus. Tu as besoin de lui et, très certainement, il a aussi besoin de toi. C’est la seule chose qui compte aujourd’hui et tu peux compter sur nous pour te soutenir, dans la mesure de nos possibilités. Prends soin de toi.

    J'aime

  5. Tu es enceinte Babunda. Ça ne veut pas dire que tu n’as pas, par ailleurs, des problèmes plus ou moins graves.
    Et là évidemment, je ne peux pas juger de la gravité, mais c’est au moins sérieux.
    Pour le coup, j’ai rien à te dire sur qui fait des bisous à qui (car ça ça ne regarde que vous, enfin tu as raison d’en parler mais je n’ai pas à commenter) par contre la violence (car que tu décris est de la violence) ne dois jamais être négligée. Alors je sais ce que tu vas me répondre, t’es pas une femme battue gna gna gna. Ben crois moi les frontières sont parfois minces. Donc je t’en prie ne laisse jamais ce genre de chose se reproduire. Jamais. Fais bien attention à toi.

    Aimé par 4 people

  6. J’allais dire comme Miliette. On peut pas juger pour le bisou mais la violence, là faut surveiller. C’est pas un geste anodin.
    Déjà, ne culpabilise pas de venir écrire tout ce que tu ressents ici. C’est dur tout ça, surtout avec tout ce grand bonheur qui s’accroche en toi. C’est un sacré chamboulement.
    Câlin

    J'aime

  7. Sois indulgente envers toi même. Tu ne mérites pas moins qu’une autre d’être enceinte. Tout le monde a le droit au bonheur.
    Le reste vous appartient.
    Je te dirais juste de bien prendre soin de toi.
    Douces bises

    J'aime

  8. Je suis désolée de te lire dans une telle détresse, dans un tel état. Et tu n’as pas à culpabiliser, tu as mérité ton bonheur. Tu n’es pas responsable de ce que tu vis actuellement et cette façon de commencer cette grande aventure est très difficile, c’est évident.
    Je suis parfaitement d’accord avec Miliette, il ne faut pas négliger la violence.
    Prends soin de toi, on est là pour te lire et t’aider un peu, du mieux qu’on peut.

    Des bisous

    J'aime

  9. L’alcool est un fléau lorsqu’il est consommer sans modération….

    Cette histoire ne remet pas en cause ton « mérite » d’être enceinte. Tu n’y es pour rien. Ne culpabilise pas… Et surtout pas de te livrer sur ton blog, c’est bien que tu puisses lâcher un peu tout ça.
    Prend bien soin de toi…
    J’espère que tout va s’arranger rapidement.

    J'aime

  10. Je suis toute chamboulée à te lire. Tu n’as pas à t’excuser d’écrire tout ça et de partager avec nous ce moment douloureux. En te lisant, j’ai revécu des instants douloureux avec mon ex. La violence que tu décris est dure et ne doit être négligée sous aucun prétexte. Un début de grossesse, la souffrance d’un parcours douloureux ne peut pas excuser de faire souffrir une femme. Le baiser ne regarde que vous. Je crois que la meilleure des choses dans ces moments là est de parler, de mettre les choses au clair, de ne pas se taire, faire comme si de rien était. Surtout pas. Prends soin de toi et de ton petit bout de vie.

    J'aime

  11. Comme les filles ce qui me « gêne » le plus c’est la violence qui ressort de cette anecdote. J’en suis désolée pour toi. C’est pas pour autant que tu ne « mérite » pas d’être enceinte alors ne culpabilise pas.
    J’espère que la situation s’améliorera pour vous. Si tu éprouve le besoin de nous en « reparler » hésite pas.
    Bisous.

    J'aime

  12. Ohhhh non non non ne culpabilises pas! Tu as même bien raison de venir vider ton sac.
    Tout ce que j’ai envie de te dire, c’est qu’alcool ou pas, la violence tu ne dois pas la laisser de reproduire, jamais. Prends bien soin de toi surtout. Des gros bécots de réconfort.

    J'aime

  13. Non non interdiction de culpabiliser, ce que Monsieur a fait est certes inexcusable mais il est hors de question que tu culpabilises d’être enceinte ou de ne pas profiter de ce bonheur. On ne pas juger son comportement car bien évidemment on ne donnera pas un avis impartial, vu qu’on est du coté PMette. C’est claire que te lire, m’a angoissée car cette situation personne n’en est à l’abri. Le couple est malmené mis en pâture et certain ne résistent pas…mais merde putain les mecs font chier, désolée, oui il souffre c’est certain car en te le disant il a voulu te faire souffrir également il aurait pu garder « ce baiser adultère » pour lui, te le faire partager c’est comme s’il voulait se venger de qq chose…
    Mais bon la c’est trop facile toi aussi tu as souffert pour en arriver la ? ce bébé reste le bébé de l’amour et quoiqu’il arrive garde ca en tête, et tu as eu raison d’en parler. Et saches que ce n’est pas parce que tu es enceinte que tu n’as pas le droit d’être malheureuse, c’est un coup dur ce qui t’arrive grossesse ou pas . Courage et donne nous de tes nouvelles.

    J'aime

  14. Quel choc…ma pauvre, cette période n’est pas facile. Je ne vais pas enfoncer le clou, alors je vais juste dire que je suis entièrement d’accord avec les copines. La violence est intolérable, même si c’était un dérapage, c’est un dérapage de trop qui ne doit jamais se réitérer, jamais jamais jamais !
    Courage à toi, ne regrette pas de porter ton bébé, toi comme lui n’y êtes pour rien. Je t’embrasse

    J'aime

    1. Babunda je suis une de tes lectrices dans l’ombre. Mais je ne peux pas davantage rester dans mon coin et ne pas réagir à ton post. Les filles ont raison. C’est LE geste de trop. Tu n’as pas à te culpabiliser de porter ce petit bout que tu as tant désiré et attendu. Prends soin de toi et surtout fais attention à toi, à vous…

      J'aime

  15. Je suis sincèrement désolée de ce qu’il s’est passé à cette soirée.
    Désolée que tu ai eu à vivre ce dérapage.
    J’espère que les choses vont évoluer dans le bon sens.
    Je te souhaites du fond du coeur que tu puisses vivre ta grossesse le plus sereinement possible.
    J’espère que tu vas bien.
    Des gros bisous à toi.

    J'aime

  16. J’arrive un peu tard… Je ne dirais pas mieux que les copines, qui ont déjà tout dit et si bien dit… Je voudrais juste te dire qu’on est toutes là si tu as besoin… Surtout, ne reste pas seule avec tout ça… C’est difficile ce que tu vis !! Vraiment… Et ce n’est pas le fait de porter la vie qui change quoique ce soit à cette situation. Au contraire, ça complique sans doute un peu plus l’ambivalence des ressentis… Courage !! Je t’embrasse.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s