Celle avec une FIVU

J’ai souhaité revenir sur ma FIV, puisqu’elle fût unique, et que je peux aujourd’hui vous en parler comme d’une belle réussite (z’avez pas vu Zlatan, mais vous pouvez me croire sur parole).

Je passe sur toutes les autres tentatives que nous avions faites les deux années précédentes, et j’aimerais juste vous parler de ce qui a pu « marcher » pour moi, pour nous, puisque nous sommes tous/toutes des cas particuliers!

Coïncidence ou pas, cette tentative de FIV s’est faite à partir d’octobre 2014, soit juste après 4 semaines de vacances, dont 3 dans un pays lointain et dépaysant, le pays du sourire. Je suis pas superstitieuse mais je crois que ces sourires de la part de ces gens si pauvres et si généreux, nous les avions captés et gardés comme moteur pour la suite. Et puis, il faut rappeler que je m’étais faite tatouer la déesse thaïlandaise de la fertilité sur le haut de la cuisse…sûr que c’est ça qui a marché!!). Alors, non, les vacances ne nous ont pas permis de fabriquer un bébé, ou de « ne pas y penser », mais de réellement nous ressourcer et d’être prêt à affronter les mois difficiles qui nous attendaient à Paris.

Depuis le début de notre parcours en PMA, je me suis faite suivre par un ostéopathe. Il connaissait très bien les problèmes que nous rencontrions, voyait beaucoup de patientes dans notre cas, et savait, au delà de ces techniques pratiques, se montrer rassurant et plein d’espoir pour nous. Je l’ai consulté pendant la FIV, au début des traitements, et juste avant l’implantation si je me souviens bien. D’après lui, j’avais beaucoup de tensions au niveau de l’utérus et des ligaments qui l’entouraient, et une mauvaise position de mon utérus qui pouvait gêner une bonne implantation. Je crois qu’il a réussi à remettre tout en place!

J’avais aussi décidé pour cette tentative de voir une sophrologue. J’avais eu un RDV avant le début des traitements, pour apprendre à se connaître et lui exposer mes besoins et lui expliquer ce dont j’avais besoin. Et puis les RDV se sont ensuite planifiés selon mes traitements, le dernier étant lui aussi juste après l’implantation. Elle m’a vraiment aidé à lâcher prise, à me recentrer, ce qui m’a fait un bien fou! Je l’ai revue plus tard, au début de ma grossesse, car le stress avait repris le dessus et je faisais d’affreux cauchemars…

Je sais que ce ne sont pas des clés pour la réussite d’une FIV, et je ne prétends pas vous donner de conseils, mais juste quelques idées pour celles qui hésiteraient encore à tenter des choses en parallèles des traitements. Bien entendu, vous l’aurez compris, je vous recommande tout particulièrement le tatouage, c’est ça qui a marché pour nous!

J’ai été arrêtée à 5 mois de grossesse pour « grossesse pathologique », car ma gynéco PMA suspectait une béance du col (pas tout à fait mise en évidence par une hystéroscopie), et un utérus avec une toute petite cavité qui pouvait poser des problèmes.

Au final, malgré les échos du col tous les mois et mon repos, je me suis quand même mise en travail spontanément à 31 SA et vous connaissez la suite! Je note que la seule fois où mon gynéco Grossesse ne m’a pas fait d’écho, c’était juste quelques jours avant que j’accouche…coïncidence ou pas, je me dis qu’il aurait pu voir quelque chose et prévoir mon sort…(je vous étonne si je vous dis que je ne l’ai pas revu depuis?).

Après tout ça, je n’ai toujours pas gagné mon ticket « foutez moi la paix » puisque j’ai eu le droit à une écho 3D de l’utérus et des bilans infectieux complets pour savoir le pourquoi du comment de cette naissance prématurée. Ok, c’est normal, et c’est pour éviter que ça se reproduise mais sur le coup, j’avais pas très envie d’écarter encore les cuisses devant de nouvelles têtes pour aller fouiller mon utérus…

La conclusion c’est que mon utérus n’a rien à voir dans l’histoire, qu’aucune infection n’est à l’origine du problème non plus, donc c’est la faute à mon foutu col. Voilà: prochaine grossesse avec cerclage et repos dès le début…mais pas de prochaine tentative avant minimum 12 mois (les grossesses rapprochées favorisent la prématurité il paraît, comme si je pouvais faire un bébé toute seule).

Mon prochain RDV chez ma gygy PMA est prévu fin novembre pour « voir » si il s’est passé quelque chose entre temps (et là je vais pouvoir me la péter parce que j’ai eu mes règles!!!!! pour la première fois depuis 10 ans!!!) et pour prévoir une contraception…ça c’est le truc marrant!

En attendant, on participe comme Miliette, à l’éude Famille PMA, on va s’occuper un peu !

Voilà pour le petit récap’. Des sourires.dyn001_original_320_240_pjpeg_27122_6d37416e69fb73b078021bba7fbce669

Publicités

Une réflexion au sujet de « Celle avec une FIVU »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s